Avoir un chien en bonne santé, ce n’est pas sorcier ! Voici quelques conseils à mettre en œuvre pour garder votre chien en pleine forme…

Bien le nourrir

La santé d’un chien passe avant tout par sa gamelle. Des erreurs alimentaires, tant en qualité qu’en quantité, peuvent provoquer des maladies bucco-dentaires, des troubles digestifs, des maladies rénales, osseuses et articulaires et être responsable d’obésité. Pire encore, une mauvaise alimentation pourra affaiblir le système immunitaire de votre animal et le rendre plus vulnérables aux infections et aux maladies parasitaires.

Vous l’aurez compris, il est donc important de donner une alimentation de qualité à votre compagnon à quatre pattes. Il peut s’agir d’une alimentation industrielle comme les croquettes ou les pâtées ou d’une alimentation ménagère.

Si vous optez pour une alimentation industrielle, misez sur les marques de qualité supérieure et les gammes qui répondent au mieux aux besoins de votre animal, en fonction de son âge, de son activité physique, de son état physiologique. Référez-vous aux indications du fabriquant qui figurent sur l’emballage des aliments pour les quantités à donner à votre animal.

Si, vous avez fait le choix de préparer vous-même les gamelles de votre chien, veillez à leur équilibre. Elles doivent impérativement contenir de la viande, des légumes et un complément diététique qui lui apportera des acides gras essentiels ainsi que des micronutriments essentiels. Si votre chien les digère bien, sa gamelle pourra également être agrémentée de céréales ou de pâtes. Ne vous lancez jamais seul dans l’élaboration des menus de votre animal sans avoir recueilli l’avis de votre vétérinaire auparavant. Lui seul pourra vous accompagner dans l’élaboration d’une ration ménagère correctement équilibrée.

Dans tous les cas, évitez de donner à votre chien les restes de vos repas. Ils ne sont pas adaptés à son système digestif fragile et peuvent contenir des aliments toxiques pour lui comme l’oignon ou le chocolat. Evitez également de lui donner trop de friandises, sinon gare à la prise de poids !

Le vacciner

Certaines maladies canines comme la maladie de Carré, la leishmaniose, ou l’hépatite de Rubarth sont incurables à ce jour. Seule la vaccination permet donc de protéger efficacement votre chien contre ces maladies si votre chien est susceptible d’y être exposé. Pour les détenteurs d’assurance pour chien, les compagnies d’assurance proposent des forfaits prévention (en savoir plus) qui permettent la prise en charge des frais de vaccination.

Les vaccins ne sont efficaces qu’un an et nécessitent un rappel chaque année que vous pourrez faire à l’occasion d’une visite annuelle chez votre vétérinaire Ce bilan de santé annuel est en effet recommandé, même en l’absence de maladie, afin que le vétérinaire puisse examiner votre chien « sous toutes les coutures ». Lui seul sera à même de détecter le plus précocement possible le moindre signe de maladie.

Le protéger contre les parasites externes et internes

Si la plupart des parasites sont source d’inconfort pour votre animal, certains d’entre eux peuvent être vecteurs de maladies parasitaires plus graves. Le mieux est donc de protéger votre animal de l’infestation par ces parasites en le traitant régulièrement à l’aide de produits antiparasitaires et vermifuges.

Le promener suffisamment

Un chien en bonne santé est un animal « bien dans sa tête ». Eh oui, sa santé mentale est tout aussi importante que sa santé physique. La promenade de votre chien, au moins trois fois par jour, est donc de mise ! Elle ne sert pas seulement à ce que le chien puisse faire ses besoins à l’extérieur mais elle sert également à ce qu’il se défoule physiquement et psychiquement. Variez les lieux de promenades autant que possible pour offrir à votre chien de nouveaux territoires à découvrir et de nouvelles odeurs à humer ! Proposez-lui des jeux de plein air pour qu’il se détende. Vous éviterez ainsi bien des problèmes comportementaux et des maladies liées à l’anxiété.

Assurer son hygiène

Le brossage ou le bain ne servent pas seulement à faire en sorte que votre chien perde moins de poils sur le tapis du salon ou à ce qu’il sente bon ! Ces gestes améliorent aussi son bien-être et permettent de prévenir certaines maladies. Le brossage quotidien est en effet indispensable chez le chien à poils longs pour éliminer le poil et le sous-poil morts. Il permet d’aérer son pelage et de limiter ainsi la prolifération des bactéries dans le sébum, cette substance naturellement sécrétée à la surface de la peau du chien. Les bains peuvent aussi s’avérer nécessaires pour nettoyer le pelage de l’animal mais à une fréquence de deux à trois fois par an seulement et en utilisant des shampooings adaptés au pelage de votre animal.

L’hygiène de votre animal passe aussi par un brossage régulier de ses dents pour prévenir l’apparition de tarte et la survenue de la maladie parodontale.

Profitez de ces séances de toilettage pour jeter un œil à l’intérieur des oreilles de votre animal, qui doit être propre, sans cérumen et sans odeur désagréable.